Alliaire officinale (Alliaria petiolata)

L’Alliaria (nom scientifique Alliaria petiolata) est une plante hermaphrodite vivace (bisannuelle) de la famille des Brassicacées, de plus d’un mètre de haut, presque glabre et à l’odeur très persistante de l’ail. On dit que cette odeur reste même dans le lait des vaches qui s’en nourrissent.

Étymologie

Le nom spécifique provient de l’odeur de l’ail libérée par le frottement des feuilles.

Morphologie

La forme biologique est un hémicriptophyte bisannuel (H bienn): c’est-à-dire qu’il s’agit d’un végétal à cycle biennal (biennal) dont les boutons sont placés au niveau du sol (emicriptofita).

Racines

Racine typique de racine pivotante à branches multiples.

Tige

La tige (seulement epigeo; l’hypogée est pratiquement absente), est pubescente, dressée jusqu’à 100-120 cm de haut, peu ramifiée ou ramifiée seulement au sommet. Il y a un poil local minimal à la base de la tige.

Feuilles

  • Feuilles inférieures: elles sont assez grandes (jusqu’à 15 cm) et ridées; pétiolat long (1 à 3 cm) et cordé (en forme de cœur, mais aussi ovale-triangulaire), avec une lame dentée obtuse. Dimensions moyennes: largeur 7 – 8 cm; longueur 10 cm. Côtes réticulaires évidentes
  • Feuilles supérieures: elles sont plus petites avec une forme rhomboïde

Les feuilles ont une couleur gris-vert et sont légèrement brillantes; ils sont également absents de la floraison.

Inflorescence

L’inflorescence est pédonculée (de 5 à 30 cm) avec des corimbos racémiques, terminaux simples ou légèrement ramifiés. Les fleurs sont disposées en grappes et sont au maximum une douzaine.

Fleurs

La fleur est un dialepetalo attinomorfo tétramère (4 pétales-sépales). Les corolles ont une largeur de 5–8 mm.

  • Les sépales sont 4, verdâtres et plus courts que les pétales (environ: 2–3 mm).
  • Les pétales ont 4, atteignant 6 mm de couleur blanche et contiennent beaucoup de nectar pour attirer les abeilles. [19659012] Les étamines sont au numéro 6.
  • L’ovaire est supérieur et bi-carpellaire: on le trouve donc dans la partie supérieure du périanthe.
  • La pollinisation se fait au moyen de papillons (également nocturnes) et d’abeilles. En Europe, plus de 60 espèces d’insectes et de champignons l’utilisent comme source de subsistance, y compris les larves de certains lépidoptères.
  • La floraison a généralement lieu entre mai et juillet, souvent tous les deux ans.

Fruit

Il le fruit est une capsule mince et étroite (siliqua dressée, tétragonale), bivalve-trivalve, d’environ 5 cm de long et 2 mm d’épaisseur. Les graines sont petites, noires et allongées.

Répartition et habitat

La zone d’origine étant paléotempérée, elle est répandue en Europe, en Asie (en Chine et dans le nord de l’Inde jusqu’à l’Himalaya); mais aussi en Afrique du Nord. En Italie, il est commun et se trouve dans les buissons à l’ombre partielle et dans les bois humides feuillus, ou cependant riche en azote et en substances organiques (plante du sinantropa), à des altitudes comprises entre 0 et 1700 m Il est présent à la fois dans la zone marine (rare) et dans la zone de montagne (commune). Il est absent en Sardaigne.

Systématique

Le système de Cronquist assigne la famille des Brassicacées à l’ordre des Capparales, tandis que la classification APG moderne le place dans l’ordre des Brassicales. Toujours selon la classification APG, les niveaux supérieurs ont également changé (voir tableau à droite). Dans les anciennes classifications, la famille du genre Alliaria était aussi appelée Crociferae et parfois Cruciferae. Le genre Alliaria comprend une ou deux espèces selon que les auteurs ou pas Alliaria officinalis synonyme d’Alliaria petiolata.

Utilisation pharmaceitique

Alliaria contient des principes actifs utiles en phytothérapie (huiles essentielles, glucosides et enzymes) en raison de ses propriétés vulnérable, expectorante, diurétique. être utilisé pour stimuler l’appétit, mais aussi comme vermifuge et révulsif. Alors que les fleurs sont utilisées contre l’asthme, les feuilles sont utilisées comme purificateurs diaphorétiques et peuvent être préparées en infusion, jus, cataplasme et lotion. L’huile essentielle (semblable à celle de l’ail) est obtenue à partir des racines.

En cuisine

Les feuilles de la plante peuvent être utilisées dans la cuisine en salade. En Angleterre, il est assez courant de l’utiliser pour aromatiser des sandwichs. Ils semblent être plus digestibles que l’ail.Les jeunes pousses de printemps, ainsi que d’autres légumes, peuvent être utilisés pour préparer des soupes. Les rôtis sont également utilisés dans les tartes ou la piadine.Autres parties utilisées: fleurs, fruits et graines (similaires à la moutarde). Au Moyen Âge, elles étaient utilisées dans la viande en corned (pour couvrir l’odeur désagréable après quelques semaines de stockage sans réfrigérateur!).

Articles Similaires:

Cet article vous a été utile ?
OuiNon