Comment faire pousser de la Sphaigne

La sphaigne est une plante décorative populaire qui pousse dans les forêts, les marécages et les tourbières du monde entier. Avec un peu de soin, vous pourrez faire pousser cette belle plante dans votre propre jardin.

Étape 1 – Préparation de la mousse

Si vous pouvez trouver dans la nature de la sphaigne sauvage qui semble saine, vous pouvez en rapporter à la maison un bouquet de mousse en bonne santé. Si vous n’avez pas accès à des plantes sauvages ou si vous ne faites pas confiance à vos techniques d’identification de la mousse, achetez en chez une pépinière.

Si vous ne trouvez pas de sphaigne vivante, même dans une pépinière, achetez une balle de mousse séchée. Prenez quelques poignées, placez-la dans un sac en plastique et saturez-le d’eau de pluie ou d’eau distillée. Placez le sac à la lumière indirecte du soleil et gardez-le humide jusqu’à ce que vous remarquiez apparaître une nouvelle couche verte. Cela peut prendre jusqu’à deux semaines.

Ensuite, prenez des boutures de votre sphaigne vivante avec des ciseaux tranchants. Ceux-ci devraient provenir des quatre premiers centimètres de la plante. Couper ces segments en sections de un à trois centimètres (entre environ 3 à 7 cm).

Étape 2 – Préparation du sol

Une fois que la mousse est prête, creusez au moins 60 cm dans le sol ou procurez-vous un grand pot profond. Le diamètre du trou ou du pot dépend de la quantité de mousse que vous souhaitez faire pousser.

Remplissez le trou avec un mélange d’une part de mousse de tourbe de haute qualité et d’une deuxième de compost. Gardez le niveau du terreau au moins 15 cm au-dessous du bord du pot ou du trou. Si vous utilisez une mini-tourbière, ne la faites pas plus profonde que 50 cm.

Étape 3 – L’arrosage

Pour faire pousser votre Sphaigne avec succès, arrosez le mélange de mousse de tourbe et de compost pour qu’il soit humide mais pas trop. Saupoudrer la surface du pot ou du trou avec les petites boutures de sphaigne. Au fur et à mesure de sa croissance, la mousse se développera et couvrira bientôt la surface du sol.

Étape 4 – Le paillis

Une légère couche de paillis devrait encourager votre mousse à se développer rapidement. Le paillis doit être assez profond pour empêcher la mousse de se dessécher, mais pas trop pour permettre à la lumière d’atteindre votre mousse. Si vous avez une plus grande surface, vous pouvez utiliser la paille comme couverture. Sinon, l’herbe ou les feuilles séchées sont idéales.

Étape 5 –  Attention à l’eau

Portez une attention particulière au niveau de l’eau. Vaporisez votre nouvelle mousse avec une bouteille de vaporisation pour la garder uniformément humide, et inondez-la de temps en temps avec moins d’un cm d’eau. Lorsque vous commencez à faire pousser votre mousse, maintenez le niveau de l’eau à un point qui l’empêchera de se dessécher. Si les pointes deviennent brunes, augmentez le niveau d’eau. Utilisez uniquement de l’eau de pluie ou de l’eau distillée pour votre mousse de sphaigne, pas d’eau dure.

Environnement idéal de la sphaigne

Pour de meilleures conditions de croissance, la température ne devrait jamais dépasser 70 ou moins 50 degrés. Un bassin est généralement le meilleur endroit pour commencer. Si vous êtes capable de l’exposer à plus de lumière, vous constaterez que votre mousse deviendra plus colorée.

Parce que la sphaigne n’a pas de racines, elle peut pousser sur presque tout, tant que les conditions sont favorables. Comme la sphaigne pousse naturellement dans les marécages, les tourbières et les terriers, l’eau et la chaleur sont les facteurs les plus importants pour que votre sphaigne reste à la fois saine et éclatantes.

Articles Similaires:

Cet article vous a été utile ?
OuiNon